);

Gestion de crise pour Total après la fuite d’hydrocarbures sur le pipeline d’Île-de-France

Source: www.europe1.fr

Gestion de crise pour Total après la fuite intervenue sur le pipeline d’Ile-de-France (PLIF).

Une pollution environnementale en Ile-de-France

4 à 7 hectares de champs et des rivières des Yvelines ont été touchés selon la Préfectures des Yvelines et Total qui a activé sa cellule de crise et son plan de surveillance et d’intervention, 9 à 12 hectares selon la gendarmerie. La pollution a été repérée au niveau des communes d’Autouillet, de Boissy-sans-Avoir et de Vicq. 

gestion de crise pollution hydrocarbures

Le directeur du cabinet du préfet a indiqué que des moyens de pompage sont sur place pour aspirer la fuite ainsi que des barrages dans les petits ruisseaux et des engins de chantier pour enlever les terres touchées. Plus aucun produit ne circule, le pipeline n’étant plus sous pression et que plus grand-chose ne s’en échappe. Vingt sapeurs-pompiers de la Cellule anti-pollution (CEPOL) ont été déployés sur les lieux. Des agents de la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (DRIEE) étaient également présents. “On est parti pour plusieurs mois d’opération”, a assuré le directeur de cabinet à Europe 1. “Il faudra sans doute plusieurs semaines pour excaver le pipeline”, enfoui sous terre, puis construire des fossés autour des zones polluées. A terme, il faudra sans doute excaver l’ensemble des terres polluées”. Total a précisé qu’il “prendra à sa charge la remise en état des terrains affectés.

Le pipeline d’Île-de-France : une infrastructure stratégique

Rappelons que le pipeline d’Ile-de-France approvisionne la raffinerie de Grandpuits (sud-est de Paris) à partir du port du Havre et peut être utilisé comme moyen de secours pour l’approvisionnement de la raffinerie de Normandie. Il transporte également des produits finis depuis la raffinerie de Grandpuits vers le dépôt de Gargenville ou vers ceux du Havre.